Le Dojo

 

Le dojo  est le lieu consacré à la pratique des budō ou à la méditation bouddhiste zen.
Littéralement en japonais, dō signifie la voie (c'est le même caractère que le tao chinois), le dōjō est le lieu où l'on étudie/cherche la voie.
Historiquement le dojo était la salle du temple religieux. Ces grandes salles ont aussi été utilisées par la suite pour l'enseignement des arts martiaux.
Dans le cas du dojo où l'on étudie les arts martiaux comme dans le cas des dojos servant de centre de méditation bouddhiste, des règles strictes sont instituées.
Le dojo est un lieu où l'on progresse. Cette progression est obligatoirement supervisée et contrôlée par un maître.

Hironori Ohtsuka

Le salut debout

 

Le salut assis

 

Le salut

 

Voici le salut traditionnel employé dans un dojo en respectant la  voie  hiérarchique des ceintures au sein du club.
Ce salut s'effectue au début et à la fin de chaque cours.

 

Au départ, tout le monde se trouve face au JOSEKI (en l'occurrence pour nous, Maître Hironori Ohtsuka, le fondateur de notre méthode). 

 

Au commandement du capitaine (le meilleur des kyus sur tous les points), qui dira bien haut : "SEIZA" (à genoux).
Vous descendrez en premier le genou droit puis le gauche en conservant le buste bien droit, les orteils à plat se touchent et les genoux sont écartés de 2 poings.

 

Il dira ensuite : "SHOMEN NI RE"
Tout le monde devra être tourné vers la photo du Maître pour le saluer.
Pour pratiquer le salut, avancer les deux mains autour des genoux pour les poser au sol devant soi. Les pouces et les index se touchent pour former un V. Incliner le buste jusqu'à ce que le visage se trouve à +-25cm du sol. Maintenir le corps en équilibre, le dos droit et la tête dans son prolongement.

"DOSHU NI RE" : salut au Fondateur.

 

Puis il dira : "SENSEI NI RE"
Le professeur se retournera alors et les sempaïs (anciens en grade) se dirigeront vers le professeur et tous le salueront ensemble.

 

Il dira ensuite : "SEMPAI NI RE
Le professeur ne bouge plus.
Les Kyus se tournent vers les Sempaïs et tous, sauf le professeur, salueront.

 

Puis il dira : "OTOGAI NI RE
Le professeur et les Sempaïs ne bougent plus.
Seuls les Kyus se saluent entre eux, au départ de l'entraînement, pour se donner du courage, puis à la fin, pour saluer leurs efforts.

 

Notez que le salut peut aussi comprendre une minute de méditation, le signal sera alors : "MOKUSO
Joindre les mains en coupe, paumes vers le haut, pouces joints. Fermer les yeux, essayer de vider l'esprit de tous soucis et anxiétés. Rechercher le calme et la sérénité. Respirer lentement et profondément.


Jusqu'au signal de fin : "MOKUSO YAME

 

Au commandement du professeur qui se lève en premier, en disant : "TATE" (debout), tout le monde se lèvera.

L'entraînement commence et se termine par un rituel de courtoisie, élément qui permet aux individus de travailler ensemble efficacement et en toute sécurité.


Un manque de concentration peut provoquer de graves blessures. 

Aider les autres à développer leurs facultés est une des qualités intrinsèques du bon karatéka.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now